POWER FOR GOOD

LA FABRICATION DES ELEMENTS CONSTITUTIFS DU PARC

 

Les ports - éléments clés pour le projet

 

Pour la fabrication des éléments constitutifs d'un parc éolien, les sites d'implantation des usines doivent garantir une grande capacité d'accueil et de stockage et une bonne accessibilité maritime, terrestre et ferroviaire.

 

Le port du Havre a été choisi pour la construction des éoliennes SG 8.0-167 DD de Siemens Gamesa Renewable Energy. La nouvelle base industrielle sera composée d’une usine d’assemblage des nacelles, d’une usine de production des pales et d’un port de base permettant le pré-assemblage et la livraison des composants en bord à quai avant leur chargement sur le bateau d’installation vers le parc de Saint-Brieuc.

Aussi, le port de Brest sera vivement sollicité pour la construction de l’usine des fondations des éoliennes du projet, intégrant aussi l'assemblage et le stockage des éléments. Ce port est le seul port breton apte à recevoir une aire de fabrication et de stockage des fondations, en raison de sa capacité (surfaces disponibles) et de son accessibilité.

 

Identifier et accompagner les fournisseurs bretons

 

Ailes Marines et ses partenaires industriels se sont engagés, avec l’aide des organisations socio-économiques territoriales, dans la recherche de fournisseurs potentiels en France, tout particulièrement en Bretagne et dans le Grand Ouest. Il s’agit d’ouvrir des perspectives aux PME régionales pour participer à la fabrication de composants mécaniques, électriques et composites qui seront nécessaires aux différents éléments constitutifs du parc (éoliennes, fondations...).

Pour la fabrication des éoliennes : Siemens Gamesa Renewable Energy se mobilise pour identifier, réunir et associer les acteurs industriels, socio-économiques et institutionnels bretons et normands autour des possibilités de collaboration en vue de la fabrication des éoliennes.

Pour la fabrication des fondations des éoliennes : afin que l’installation d’une usine de fondations dans le port de Brest s’accompagne du développement d’un large réseau de fournisseurs spécialisés, le partenaire industriel d’Ailes Marines retenu travaillera pour identifier, puis qualifier, des fournisseurs issus du tissu économique breton.

Une démarche similaire sera engagée pour les autres éléments constitutifs du parc ainsi que les activités liées à la phase d’installation du parc en mer. 

 

IMG_0040.jpgcopyright AREVA_58765716.193875.jpg

Production de nacelles et pales à Hull, UK
 

L'installation du parc

 

L'installation du parc éolien en mer se déroulera sur 2 ans. Cette phase mobilisera d'importants moyens pour la réalisation des travaux et leur support logistique. Les activités en mer sont complexes et dépendantes des conditions météorologiques. Pour cette raison, Ailes Marines réalisera à terre le maximum d'opérations d'assemblage et de préparation du chantier.

L'installation du parc éolien se déroulera en six grandes étapes :

spacer
  1. Installation des pieux pour recevoir les fondations: les fondations jacket seront fixées par 3 pieux enfoncés dans le fond marin
  2. Installation des fondations pour recevoir les éoliennes: l'embase de chaque jacket viendra s'emboîter sur les 3 pieux
  3. Installation de la sous-station électrique et de sa fondation: la sous-station électrique sera assemblée à terre et transportée séparément de sa fondation
  4. Pose et ensouillage (ou enfouissement) des câbles: les câbles reliant les éoliennes à la sous-station électrique seront transportés et installés à l'aide d'un navire spécialisé (câblier)
  5. Installation des éoliennes: les 7 éléments principaux des éoliennes seront transportés par barge ou par bateau autoélévateur équipé d'une grue (3 tronçons de mat, la nacelle assemblée avec le moyeu du rotor et les 3 pales)
  6. Tests et mise en service industrielle du parc: avant mise en route, une série de vérifications techniques sera réalisée (dont une partie en coordination étroite avec l'opérateur du réseau RTE)

  

L’exploitation et la maintenance du parc

 

La phase d’exploitation est la période durant laquelle l’électricité est produite : elle démarrera dès la mise en service de la première tranche d’installation des machines, et se prolongera sur toute la durée de vie du parc, et ce jusqu’à son démantèlement. 

 

Le coût et le financement

 

Le montant d’investissement du projet est estimé à 2.5 milliards d’euros, hors coût du raccordement au réseau électrique. Il correspond en grande partie au coût d’achat des machines, des fondations, de la sous-station électrique en mer et des câbles, ainsi qu’au coût de l’installation en mer de ces équipements. L’investissement du projet est exclusivement privé et ne bénéficie d’aucune subvention publique.