POWER FOR GOOD

LE CONTEXTE ENERGETIQUE

 

Au niveau mondial, des sources d'énergies en voie de disparition et la réalité du réchauffement climatique.
Près de 80% de la consommation énergétique mondiale (transport, industries, chauffage)¹ est issue des énergies fossiles (pétrole, charbon…). Pourtant, selon l'Agence Internationale de l'Energie, l'épuisement des réserves de pétrole sera effectif à l'horizon 2050, tandis que celles de gaz s'épuiseront en 2070.
Le réchauffement climatique lié à l'augmentation des gaz à effet de serre, émis notamment par la combustion des énergies fossiles, est aujourd'hui une réalité. Si aucune politique énergétique volontariste n'est mise en place, la température de surface du globe pourrait encore connaître une augmentation de 1,8 à 4,0 °C d'ici à 2100².

La situation française

La croissance de la demande d'électricité
En France, l'électricité représente 42% de la consommation globale d'énergie. La consommation d'électricité augmente par ailleurs davantage que celle des autres énergies. Les 5 pics historiques de consommation relevés par Réseau de Transport d'Electricité (RTE), le gestionnaire du réseau public d'électricité, ont été enregistrés ces 6 dernières années.

D'ou provient cette électricité ?
En 2015, la production électrique nationale a été à 76,3% d'origine nucléaire, à 6,2% d'origine thermique dit « classique » (c'est-à-dire de l'électricité produite à partir des combustibles fossiles), à 10,8% d'origine hydraulique, à 3,9% d'origine éolienne terrestre et 1,4% d'origine solaire³.
Augmenter la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables permet d'accroître la diversification des ressources et donc l'indépendance énergétique de la France. Cela assure également une diminution des émissions de gaz à effet de serre.

 

¹Source : AIE, Key world energy statistics, 2009
²Source : Rapport de la Banque Mondiale, novembre 2012
³Source : RTE, Bilan électrique 2015

credit_AREVA15.jpg credit_AREVA3.jpg credit_AREVA11.jpg credit_AREVA13.jpg