POWER FOR GOOD

Lancement d’une campagne de mesure de la ressource en vent par LiDAR

 Ailes Marines a procédé en octobre à l’installation de trois équipements de mesure du vent de type « LiDAR ». Cette nouvelle campagne de mesure, d’une durée de 2 ans, viendra compléter une première campagne menée entre 2012 et 2014 avec un seul appareil, positionné sur le phare du Grand Léjon.

 

Qu’est-ce que le LiDAR?

LiDAR est l’acronyme de « Light Detection And Ranging ». Il s’agit d’une technique de mesure de distance et de vitesse par effet Doppler, soit la mesure du décalage de fréquence entre une onde émise et une onde reçue après réflexion par un objet en mouvement (utilisé également dans les systèmes radars par exemple). Dans le cas du LiDAR, l’onde est un faisceau lumineux laser, qui est réfléchi par les particules d’air mises en mouvement par les vents.


Mesurer les paramètres du vent à des hauteurs importantes

Un LiDAR est capable de mesurer de manière précise la vitesse et la direction des vents jusqu’à une haute altitude (200m), et peut donc se substituer aux anémomètres d’un mât de mesures météorologiques. Plus facile à installer qu’un mât de mesures, il permet des mesures à une altitude supérieure.
Alors que sur les premiers parcs éoliens en mer on privilégiait l’installation de mâts de mesures météorologiques, la technologie LiDAR est  aujourd’hui de plus en plus éprouvée et fréquemment utilisée. Un des deux appareils qui sera installé en baie de Saint-Brieuc a ainsi été utilisé sur le parc Iberdrola de West of Duddon Sands (Royaume Uni).


Une nouvelle campagne de mesure

L’objectif de cette nouvelle campagne de mesure est d’affiner la connaissance de la ressource en vent sur le site du futur parc éolien. Un premier appareil avait été installé sur le phare du grand Léjon, soit à 10km du sud de la zone, entre 2012 et 2014. Cette position sera à nouveau mesurée, et deux LiDAR flottants viendront fournir des données de grande précision sur les parties nord et sud du périmètre du parc (voir carte plus bas).
Les données récoltées permettront d’affiner la connaissance de la ressource en vent, et donc de l’énergie produite ainsi que d’enregistrer d’autres données précieuses pour la prévision et la préparation des opérations de maintenance.

 

lidar
Une des deux bouées équipée d’un LiDAR qui sera installée sur la zone du futur parc éolien


Trois LiDARs en baie de Saint-Brieuc


Deux LiDARs dits « flottants » seront supportés par de robustes bouées ancrées, capables de résister aux conditions météo-océaniques de la baie. Un troisième, fixe, sera installé sur le phare du grand Léjon à la fin du mois d’octobre.
Equipées de batteries, panneaux solaires et éolienne les rendant autonomes en énergie, les bouées récolteront jour et nuit des données, communiquées en temps réel via une liaison satellite.

 

carte lidar

 

Autres paramètres mesurés par les bouées

En plus de mesurer les caractéristiques des vents, les bouées intègrent des appareils de mesure de température et humidité, barométrie et pluviométrie, ainsi que des capteurs de température de l’eau, de mesure de la houle et des courants marins.